Je vais reprendre les rencontres scolaires en 2017-2018 (enfin, bon, si ça intéresse quelqu'un évidemment, et seulement dans les écoles élémentaires). Mais étant donné que je considère (merci de bien noter que mon avis sur la question ne porte que sur mes rencontres, et que je ne l'étends pas à celles de mes confrères et consoeurs), étant donné donc :

- que je ne suis ni un enseignant, ni un animateur d'atelier aux compétences requises et qui vient travailler avec accessoirement la possibilité qu'on les évalue, mais simplement un auteur qui vient à la rencontre de ses lecteurs,
- que la rencontre n'est pas le coeur de l'intérêt d'un projet, mais juste une cerise sur le gâteau du travail des enfants,
- que cette cerise doit se traduire bien plus par la possession d'un livre par chacun des enfants que par le happening de la venue d'une vedette que je ne suis pas…

… alors ma venue suppose les conditions suivantes  :

- Je viens pour répondre aux questions que les enfants se sont posées à l'issue de leurs lectures et/ou pour découvrir et réagir à leurs productions (textes, dessins, théâtre…), bref pour réfléchir avec eux.
- Je ne me fais pas rémunérer mais…
- … avant ma venue il est offert, par la structure organisatrice, à chaque enfant -et à chaque adulte participant- un de mes livres, qu'ils choisissent parmi la sélection proposée ci-dessus.
- L'école fait par ailleurs, pour elle, l'acquisition de 3 albums et 2 poches parmi ceux proposés (voir ci-dessous)
- Ces livres sont achetés dans une librairie indépendante.
- Je me déplace pour une demi journée ou une journée = en achat de livres: pour une demi-journée, au minimum l'équivalent de l'achat pour 2 classes (même si je ne rencontre qu'une classe); pour une journée, au minimum l'équivalent de l'achat pour 3 classes  (même si je ne rencontre qu'une ou 2 classes)
- Journée entière ou demi-journée: au moins une des classes organise un piquenique, à l'intérieur ou à l'extérieur, en notant bien que je ne mange pas de viande, et que j'adore les gâteaux non pas seulement de travail mais aussi bien réels, avec de la crème, genre charlotte par exemple - merci.
- Evidemment, les organisateurs prennent en charge les frais de déplacement (en train et en seconde) et d'hébergement (Un Formule 1 en zone commercial, ça me suffit.)
- Sauf en amont, je ne participe pas aux salons.
- Je propose également des vidéo-rencontres par Skype. Dans ce cas, la seule condition, c'est qu'un livre de la sélection ait été préalablement offert à chaque enfant. Evidemment, c'est un peu frustrant question gâteau, mais bon, j'irai après en solo à la Mie Câline qui est juste à côté de chez moi, ils vendent d'excellents fraisiers et en plus ils sont très gentils.

Et bien voilà, je crois n'avoir rien oublié.

Thierry





«Longtemps je me suis couché de bonne heure… On connait ce début proustien de la Recherche, qui correspond aussi à la situation de l’enfant qu’on envoie au lit tandis que la vie continue, une vie dont il est exclu et qui devient le lieu de tous les rêves, de toutes les inquiétudes. (...) Tout est juste suggéré, et c’est ce qui fait la force de cet album. Les illustrations de Barroux opposent deux univers : celui, vif et coloré, des propositions de Sofia, et un autre, plus sombre, celui de la réalité nocturne de l’appartement, avec ses découpures de lumière et l’ombre gigantesque de Sofia, qui évoque l’atmosphère lourde des films expressionnistes et traduit cette peur de la nuit qui transforme de façon inquiétante le monde familier. (...)» Extrait de cet article, ici : http://www.lietje.fr/…/28/mais-que-font-les-parents-la-nuit/

«Marqué par une riche portée philosophique, ce livre offre une réflexion stimulante sur la différence, l'identité et l'unicité de chacun. Des dessins aux lignes pures, fluides, ainsi que des aplats de couleur, mettent en images les réflexions des deux personnages mis en scène.» - sur Livres Ouverts



Alors donc lors d'un de ses meetings, je suis parvenu à offrir directement dans sa main un exemplaire dédicacé de Le jour où la France est devenue la France à Christiane Taubira. Et quelques jours plus tard j'ai reçu une lettre où elle me remercie et me dit qu'elle va offrir la collection à son petit-fils. Christiane Taubira présidente !!! (Hein ? Quoi ? Les élections sont passées et c'est Macron qui les a emportées? M'en fous !... Christiane Taubira présidente quand-même !!!)



«Une histoire très utile pour expliquer aux enfants qu’on peut être français tout en n’étant pas "blanc"». (PrincessTiti)

«J’aime beaucoup ces deux romans qui devraient vite trouver leur place dans les établissements scolaires (plutôt 2ème cycle).» (Fanny)

«Un livre qui ouvre l'esprit sur les réalités de la société hexagonale d'aujourd'hui. » « Ce livre à dévorer met en valeur la société française multiculturelle et toutes ses richesses.» (Les enfants à la page)

«Des livres intéressants, enrichissants et terriblement proches du quotidien des enfants : on y suit une classe et ses débats avec la maîtresse, chacun peut exprimer son opinion» (Lucky Sophie)

«Comme quoi avec un mot simple, on peut aller très loin pour ouvrir l'esprit des enfants et leur apprendre des choses.» (Viou)

«Lectures enfantines de formatage.... totalitarisme gauchiste» (ailleurs sur le web)